Qu’est-ce que la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) ?

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale créée en 1978 et destiné aux Français résidents à l’international. Son objectif principal est de permettre aux expatriés de percevoir une protection sociale relativement similaire à celle dont ils auraient bénéficié s’ils étaient restés en France.

En somme, elle vise à ce que les Français vivant à l’étranger aient la possibilité de maintenir l’accès au remboursement de leurs soins de santé. Elle permet sous condition de continuer à cotiser pour la retraite française et de simplifier la réintégration des expatriés dans le régime général de la sécurité sociale une fois leurs retours en France.

Principe de fonctionnement de la caisse des Français de l’étranger

Le principe de fonctionnement repose sur un système de cotisations volontaire permettant à tous les Français résidant à l’étranger, qu’ils soient salariés, travailleurs indépendants, étudiants ou encore retraités, de continuer à maintenir leurs droits à la protection sociale en France.

Cette caisse d’assurance propose une gamme de prestation comprenant des offres d’assurances maladie, de retraite, ainsi qu’une option d’assurance professionnelle.

Assurance retraite

La caisse des Français à l’étranger propose une cotisation à la retraite par répartition pour les Français expatriés, quel que soit le pays d’expatriation. Cette assurance peut se révéler intéressante dans le cas d’un détachement ou d’une expatriation de très courte durée, afin de continuer à valider ses trimestres retraite lors de son séjour à l’étranger. Ou dans le cas d’un expatrié de longue date qui aurait jusque là fait l’intégralité de sa carrière en Europe ou dans des pays ayant des conventions de sécurité sociale avec la France.

La CFE permet de valider ses trimestres d’expatriation via une contribution qui variera selon le montant des revenus perçus à l’étranger. Elle propose la possibilité de cotiser volontairement à la retraite par répartition française, et ainsi, prendre en compte l’activité à l’étranger dans le calcul final de la retraite. Les mensualités sont dans un premier temps envoyé à la CFE pour par la suite être reversées à la CNAV, qui assure de son côté la mise à jour régulière du compte individuel de chaque assuré.

Important :   Malgré des prestations qui peuvent paraître intéressantes de prime abord, il y a de forte chance pour que l’assurance retraite de la CFE ne soit pas le choix le plus pertinent pour préparer votre retraite depuis l’étranger.

Accompagnement gratuit

Non-résident, vous souhaitez être conseillé sur votre retraite ? N’hésitez pas à nous contacter afin que nous explorions ensemble vos options pour préparer la retraite. Demandez dès aujourd’hui un bilan patrimonial gratuit et sans engagement.

Assurance santé médicale

L’assurance maladie de la caisse des Français de l’étranger propose une couverture santé pour expatriés, leur permettant de bénéficier d’une protection sociale française depuis l’étranger. Cette assurance santé englobe la prise en charge des dépenses médicales, des hospitalisations, des soins de routine, des médicaments, ainsi que de la majorité des prestations de santé.

Elle propose également des garanties complémentaires, telles que la couverture des frais dentaires, d’optiques, ou encore l’assistance rapatriement en cas de besoin. Ces dernières sont dimensionnées pour offrir à l’expatrié dans le besoin, une protection santé quel que soit le pays de résidence.

Il est important de relever que la CFE rembourse ses adhérents à hauteur des taux de remboursements de la sécurité sociale française en France métropolitaine. Les remboursements pour les soins de santé sont effectués par virements sur des comptes en France ou à l’étranger, dans la devise du compte indiqué par l’assuré.

L’adhésion à cette assurance maladie permet aux expatriés de bénéficier d’une couverture médicale similaire aux standards français tout en résidant à l’étranger. Toutefois, en fonction de la situation et des besoins spécifiques de l’expatrié, une couverture santé privée est parfois un choix plus judicieux.

Assurance risques professionnels

L’assurance risques professionnels de la caisse des Français de l’étranger est une assurance destinée à protéger les expatriés contre les risques d’accident de travail et de maladies liés à leur activité professionnelle.

Elle permet à l’adhérent de bénéficier d’un remboursement des frais médicaux liés à un incident professionnel, d’offrir des indemnités pendant les périodes d’arrêt de travail ainsi que de verser une rente pour soutenir votre famille en cas d’incapacité permanente ou de décès.

Veuillez noter que l’offre santé de la CFE et sa garantie Maladie-Accident-Maternité ne prendra pas en compte ces types d’événements.

Important :   Renseignez-vous auprès de votre employeur pour savoir si vous possédez déjà une couverture avec votre entreprise – le cas échéant, l’adhésion à cette assurance peut se révéler intéressante.

Dans quelle situation adhérer et pourquoi ?

Il existe deux cas de figure dans lesquels l’adhésion à la CFE peut être pertinente :

–      Le cas d’un expatrié qui doit effectuer un détachement de courte durée et qui souhaite continuer à valider ses trimestres retraite sans interruption. À son retour en France, les périodes cotisées seront visibles sur son relevé de carrière.

–      Et le cas de l’expatrié de longue durée ayant réalisé plusieurs missions en Europe (ou dans des pays avec des conventions de sécurité sociale avec la France) et qui ne souhaite pas avoir d’interruption dans ses cotisations retraite.

Important :   L’adhésion à l’assurance retraite de la CFE ne dispense pas des cotisations locales obligatoires dans le pays d’expatriation.

Accompagnement gratuit

Vous êtes expatrié et vous envisagez de vous constituer une retraite complémentaire mais ne savez pas par où commencer ? N’hésitez pas à nous contacter pour qu’un conseiller vous guide à travers vos meilleures options.

Les limites de la caisse des Français à l’étranger

Le cas de l’assurance retraite

Des cotisations élevées

Les cotisations sont en effet élevées compte tenu du montant de retraite perçus à terme. Si ces mêmes cotisations étaient par exemple investies dans la création d’une complémentaire par capitalisation, le montant perçu par l’expatrié sur une même durée n’en serait que bien plus intéressant.

Une fluctuation des cotisations

Le système de cotisation à la retraite de la CFE étant basé sur un plafond de 8 fois le plafond de la sécurité sociale, la progression des cotisations vont au cours du temps fluctuer pour suivre le cours de l’inflation. Autrement dit, il y a de forte chance pour que le montant de vos cotisations augmente au cours du temps.

Des limites de services

La CFE ne peut pas offrir tous les services dont les expatriés ont besoin, telle que des services de conseil en matière de retraite.

Le cas de l’assurance santé et de l’assurance risques professionnels

Des limites de couverture

Bien que la CFE puisse proposer une couverture santé et retraite pour expatriés, il est important de noter que ces dernières ne peuvent pas être aussi complètes que celles offertes par les régimes locaux. C’est pourquoi il est primordial d’être conscients des limites avant de décider d’y adhérer.

Des limites de garanties

Les garanties offertes peuvent être limitées, en particulier pour les expatriés ayant des besoins spécifiques en matière de santé ou de risques professionnels.

Notons par ailleurs que ces limites peuvent varier en fonction de la situation spécifique de chaque expatrié et des réglementations en vigueur dans le pays de résidence. D’où l’importance de prendre directement contact avec un conseiller pour obtenir des informations détaillées et personnalisées sur les limites de cette assurance.

Les questions les plus posées 

Est-ce que la caisse des Français de l’étranger couvre les frais médicaux à l’étranger ?

La CFE peut couvrir une partie des frais médicaux, mais il est important de vérifier les détails de la couverture en fonction du pays de résidence.

Quelles sont les démarches pour adhérer à la CFE ?

La souscription à la CFE peut se faire en ligne ou par courrier, en fournissant les documents requis et en choisissant le niveau de couverture souhaité.

Est-ce que je dois aussi cotiser pour ma retraite complémentaire en plus de la CFE ?

Oui, vous devrez aussi vous acquitter d’une cotisation pour votre retraite complémentaire auprès d’organismes tels que l’Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres (AGIRC) et l’Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés (ARRCO) si vous souhaitez obtenir la même couverture sociale qu’en France.

Peut-on souscrire à la caisse des Français de l’étranger après avoir déménagé à l’étranger ?

Oui, il est possible de souscrire à la CFE même après avoir déménagé à l’étranger, mais il n’est pas toujours recommandé de le faire. Parlez en à un conseiller.

Peut-on continuer à cotiser pour sa retraite en travaillant à l’étranger ?

Oui, il est possible de continuer à cotiser pour sa retraite tout en travaillant à l’étranger. Vous pouvez faire le choix de cotiser à la caisse d’assurance de la CFE qui reversera ces dernières à la CNAV dans le cadre de votre retraite par répartition. Une alternative étant de faire le choix d’opter pour une retraite par capitalisation, réalisable via des investissements réalisés à travers un véhicule financier.

NOS DERNIERS ARTICLES SUR L'EXPATRIATION
Partagez cet article

DEMANDEZ VOTRE CONSULTATION GRATUITE

*Informations obligatoires